Log in

DIAMOND PRINCESS LE TITANIQUE DU CORONAVIRUS : UN BATEAU RÉSERVÉ À UNE CLIENTÈLE LUXUEUSE CONTAMINÉ

Depuis lundi 3 février, 3.711 personnes sont confinées à bord du Diamond Princess, navire de croisière mis en quarantaine au large de Tokyo (Japon). A mesure que les jours défilent, l'inquiétude grandit et le nombre de personnes à bord victimes du coronavirus ne fait qu'augmenter, passant de 8 à environ 130 en une semaine.

Le 25 janvier, un passager, un homme de 80 ans, débarqué à Hong Kong, présente d'inquiétants symptômes. Il décide de consulter à terre un hôpital. Les premiers examens réalisés sont rassurants : aucune infection n'est détectée. Par précaution, le Diamond Princess est placé une première fois en quarantaine le samedi 1er février à Naha, sur l'île japonaise d'Okinawa. Puis est autorisé à repartir. Mais rapidement, la nouvelle tombe : l'octogénaire est bel et bien porteur du coronavirus. Une deuxième mise en quarantaine s'impose de façon urgente, d'autant que le sort de 8 personnes à bord présentant de fortes fièvres alerte l'équipage. Le bateau est immobilisé depuis le lundi 3 février aux abords du port de Yokohama.

Vendredi 7 février, un bilan faisait état de 61 personnes porteuses du virus avant d'être largement revu à la hausse le 10 février (environ 130 malades).

Toutes ont été hospitalisées en urgence sur le sol japonais. Le nombre de contaminés pourrait encore continuer à croître ces prochains jours, d'autres tests devant encore être menés, notamment sur des personnes vulnérables.

Parmi les 130 victimes on compte au moins : 2 Australiens, 3 Japonais, 1 Américain, 1 Philippin et 3 Hongkongais. On sait aussi que 3 autres nationalités sont représentées à bord : le Canada, Taïwan et la Nouvelle-Zélande.

Le navire était parti le 31 décembre de Hong Kong, direction le Vietnam, Singapour avant un retour à Hong Kong pour ensuite rallier Taïwan et le Japon. Lire la suite ici

  • Publié dans Santé
  • Ecrit par
Mots-clés associés

Une nouvelle invention donne de l'espoir à tous ceux qui souffrent de ronflements chroniques ...

Des millions de personnes le connaissent - le ronflement. La nuisance numéro un dans la chambre la nuit. Environ un homme sur deux et une femme sur quatre d'âge moyen ou plus ronflent dans leur sommeil. Jadis rejeté comme une simple perturbation agaçante de la paix, le ronflement est désormais reconnu comme un grave trouble du sommeil et de la santé. Ces pertes de sommeil nocturnes peuvent même mettre la vie en danger!

Il existe maintenant un assistant révolutionnaire qui améliore immédiatement la respiration nasale et peut ainsi prévenir le ronflement.

Commençons par le début. lire la suite ici.

Mots-clés associés

LE CORONAVIRUS FAIT DES VICTIMES DE RACISTES ANTI-ASIATIQUES

Depuis le début de l'épidémie du coronavirus, les personnes d'origine asiatique sont victimes d'une explosion des préjugés racistes à leur égard. Stigmatisées, parfois humiliées sur les réseaux sociaux et dans les transports en commun, elles dénoncent un déferlement de haine à l'encontre de leur communauté.

Mots-clés associés