Log in
Site web URL:

Santé Canada confirme la contamination de 380 000 tests de dépistage

Santé Canada a confirmé à Radio-Canada que 380 000 trousses de dépistage de la COVID-19, appelées écouvillons, ont fait l’objet d’un rappel urgent du 28 mars au 3 avril en raison d’un problème de contamination.

Radio-Canada révélait le 15 avril, que le Nouveau-Brunswick avait reçu 6400 trousses de dépistage inutilisables.

Le 11 avril 2020, l’entreprise responsable de l’importation de ces écouvillons au Canada, ESBE Scientific, a diffusé un rappel en raison d’un problème de stérilisation des tests de dépistage.

Santé Canada affirme que ESBE Scientific s’est engagée à prendre des mesures correctives et à remplacer le produit.

ESBE fait affaire avec le fabricant chinois Yancheng Rongtai Labware Co. Ltd. peut-on lire dans le rappel publié par Santé Canada.

Le Dr Richard Garceau, microbiologiste-infectiologue au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont à Moncton, à la tête du laboratoire pour tester la COVID-19 au Nouveau-Brunswick, est l’un de ceux qui ont sonné l'alarme sur la qualité des tests de dépistage.

On s’est fait dire que le gouvernement chinois a eu beaucoup de plaintes, les dernières semaines, liées à la qualité dans son équipement lié à la COVID. Ils ont bloqué beaucoup d’exportations vers les pays pour faire des inspections des usines et des certifications pour s’assurer que ce qui sort du pays soit de qualité adéquate, confiait-il à Radio-Canada le 15 avril.

Des milliers d’écouvillons commandés par Québec pour dépister la COVID-19 qui viendraient d’une livraison reçue de la Chine se sont également avérés potentiellement contaminés.

Le Nouveau-Brunswick a déjà indiqué qu’aucun des écouvillons contaminés n'a été utilisé par le laboratoire du Centre hospitalier Universitaire Georges-L.-Dumont de Moncton.

Santé Canada continuera de traiter avec le fournisseur

L'entreprise responsable des écouvillons au Canada, ESBE Scientific, détient une licence d’établissement pour les instruments médicaux valide.

Santé Canada affirme que le ministère continuera de travailler avec le fabricant pour s’assurer qu’il prend les mesures correctives nécessaires et respecte les protocoles appropriés.

Au moment de la diffusion de l’article, ESBE n’avait pas indiqué si elle faisait encore affaire avec Yancheng Rongtai Labware Co. Ltd.

Récupération des trousses de dépistage

Santé Canada affirme que tous les laboratoires provinciaux de santé publique ont été informés le 13 avril dernier qu’un traitement à l’oxyde d’éthylène permettait de stériliser les écouvillons. Les provinces et les territoires ont le choix entre jeter les écouvillons et les stériliser à nouveau.

Le gouvernement du Canada a commandé plus de 11 millions d’écouvillons auprès de divers fournisseurs et il fournit ou produit d’autres éléments nécessaires pour les tests de laboratoire afin d’appuyer les provinces et les territoires.

Ottawa examine actuellement les moyens de garantir un approvisionnement continu et sûr en écouvillons stériles, y compris les options pour produire et stériliser des écouvillons au Canada.

Un contrat a d’ailleurs été octroyé à l’entreprise PAMA Manufacturing and Sterilization, de Mirabel au Québec, pour la stérilisation des écouvillons.

Particularités du football sur 1xBet

Pas uniquement une longue pause dans le sport ordinaire influe la popularité du cyberfoot. En effet, le jeu est apprécié pour son individualité.

  • Publié dans News

Le Bitcoin : une opportunité pour l'Afrique ?

Le Bitcoin et l'ensemble des monnaies virtuelles sont en train de bouleverser l'économie mondiale. Les banques et les gouvernements observent avec beaucoup d'interrogation ce qui se passe autour de cette nouvelle tendance. Mais qu'en est-il de l'Afrique ? Le continent africain est-il en avance ou à la traine dans cette révolution ?

  • Publié dans Internet
Souscrire à ce flux RSS

Bannieres articles bas