Log in

Aux Etats- Unis, Les Afro américains meurent du COVID-19 à une cadence impressionnante.

Bien que les Centres de contrôle et de prévention ne publient pas de données sur le coronavirus par race, les données des villes et des États indiquent que les cas de COVID-19 sont fortement concentrés dans la population noire. À Chicago, 23% des résidents sont noirs mais représentent 58% des décès dus au COVID-19 . À Milwaukee , les Noirs représentent environ un quart de la population et environ la moitié des cas de COVID-19. En Louisiane , 7 victimes de COVID-19 sur 10 sont des Noirs. Les épicentres comprennent un certain nombre de villes avec de grandes populations non blanches, comme la Nouvelle-Orléans et Détroit, ainsi que les arrondissements majoritaires et minoritaires de la ville de New York du Queens et du Bronx.

Ce problème est dû aux inégalités sociale persistantes. Inégalités au niveau de l'éducation, de l'emploi, des revenus et donc au manque d'un suivi santé adéquat.

Les Afro-Américains ont deux fois plus de maladies cardiaques, d' accidents vasculaires cérébraux et de diabète que les Blancs. Ils sont moins susceptibles d'avoir des emplois qui leur permettent de travailler à domicile. Cela les contraint donc à emprunter les transports en commun pour se rendre au travail. Les familles noires sont plus susceptibles de vivre dans des ménages multigénérationnels , exposant potentiellement des parents âgés au virus. Les quartiers noirs sont plus susceptibles d'être des déserts de soins de santé, des quartiers sans médecins ni cliniques médicales, des quartiers qui ont eu un accès limité aux tests dans les premiers jours de la pandémie.

Tous ces facteurs, qui mettent à nu la précarité de la communauté afro-américaine, expliquent le fort taux de décès lié au Covid19 enregistré dans la population noire au USA.